version en français                                      english version


1. Pompe à chaleur à vaporisation (par pulvérisation et atomisation.)


L'énergie à dépenser pour faire fonctionner une pompe à chaleur est utilisée principalement pour la compression de la vapeur du frigorigène,
 soit mécanique (pompe à chaleur à compression), soit thermique (pompe à chaleur à absorption).

Dans le système décrit, c'est la vaporisation (par pulvérisation et atomisation) du frigorigène dans un gaz support à haute pression qui permet d'obtenir le frigorigène à haute pression :
l'énergie nécessaire à la pulvérisation (atomisation) étant inférieure à l'énergie nécessaire à la compression (en comparant avec un système à compression), le coefficient de performance sera plus élevé.

L'idée est libre (suite à une publication forcée) et est disponible pour toute personne ou entreprise souhaitant la développer.




Lire plus.

2. Mise en réserve de l'énergie électrique.



L'idée est basée sur 3 concepts existants :

A. L'électrolyse à haute température qui nécessite deux fois moins d'électricité.

B. La mise en réserve de la chaleur à haute température dans des sels fondus, chaleur récupérée lors du fonctionnement en mode pile et restituée lors du fonctionnement en mode électrolyse.

C. L'utilisation de l'acide formique comme réserve d'hydrogène. 


(1) l'intérêt pour un logement privé ou des bureaux est de récupérer la chaleur perdue de la pile à combustible située dans le bâtiment, en la valorisant au moyen d'une pompe à chaleur à absorption, ce qui permet d'avoir à la fois : de l'électricité, du chauffage et du froid.



3. Générateur d'électricité à acide formique et à pile à combustible utilisable sur véhicules.








Le réservoir est constitué de plusieurs cylindres ou bonbonnes contenant à la fois :
- l'acide formique qui sera décomposé en hydrogène H2 et en CO2,
- et le CO2 liquide.

Un piston pouvant se déplacer dans un sens ou dans l'autre, sépare les deux constituants.

Pendant l'utilisation, le réservoir se vide en acide formique et se remplit en CO2.
A la station de remplissage, un pistolet à deux orifices permet simultanément la double opération inverse : remplir en acide formique et vidanger le CO2 liquide.

Une enveloppe gonflable entoure le réservoir et se remplit en CO2 en cas de trop forte pression de celui-ci.


Description

voir aussi : mise en réserve de l'énergie électrique


4. Traitement des tumeurs par hyperthermie ou thermothérapie


La méthode comprend deux étapes :

1) l'analyse des images pour récupérer :
    a) les coordonnées X et Y des points de contour des différentes zones à traiter, pour chaque coupe,
    b) les coordonnées des plans de coupe, dans le même système de coordonnées (X, Y), et comme troisième dimension, la position de la trace de la coupe dans un ruban fixé sur le patient;

2)  le positionnement de l'appareil de traitement par rapport au patient, en tenant compte des données obtenues en 1), c'est à dire le même positionnement que l'appareil de prise des images.

L'appareil de traitement suit la respiration et les légers mouvements du patient.







1. Récupération des données.

2. Logiciel de récupération des données.